Le téléphone qui se plie, c’est pour quand ?

Qui n’a jamais été gêné par un smartphone rigide et trop encombrant dans la poche d’un pantalon ? Ce petit désagrément, et bien d’autres raisons, ont amené les grands fabricants à plancher depuis des années sur différents prototypes de téléphones pliables et hyper flexibles. Et la révolution s’annonce doucement, avec les premiers modèles grand public présentés début 2019.

Smartphone pliable : des débuts hésitants

Le portable pliable est un concept intriguant qui fait l’objet de discussions passionnées depuis déjà plusieurs années. Samsung avait annoncé travailler sur le sujet dès 2016, notamment sur sa gamme d’appareils Galaxy. Or la conception d’un téléphone qui se plie constitue un défi technique non négligeable, que ce soit dans le choix des composants ou du type d’écran.

Depuis, les nouvelles en provenance du fabricant sud-coréen avaient été assez peu nombreuses… Au point que de nombreux observateurs avaient pu penser que le projet était mort-né. Fort heureusement, la fin de l’année 2018 et le début de l’année 2019 démentent ces craintes, avec la sortie de plusieurs modèles prometteurs non seulement chez Samsung mais aussi chez certains de ses concurrents directs.

Plusieurs fabricants se lancent dans l’aventure du portable pliant

Contre toute attente, le premier smartphone à écran pliable officiellement présenté au grand public n’est pas venu de Samsung, mais bien de Royole, un obscur fabricant chinois spécialisé dans le matériel high-tech flexible. Le Royole FlexPai, annoncé en 2018 et présenté au CES 2019, se distingue par son grand écran AMOLED de 7,8 pouces, et fait donc presque figure d’intermédiaire entre le smartphone classique et la tablette, et peut se plier à 180 degrés pour offrir deux écrans différents.

Dès la fin février, Samsung a réagi en montrant les premières images de son futur smartphone pliable Galaxy Fold, à l’occasion de la conférence « Galaxy Unpacked » du constructeur : fondé sur la technologie Infinite Flex Display, le produit est encore mystérieux et n’a pas livré tous ses secrets. Même remarque concernant le Huawei Mate X et le Xiaomi Flex, deux produits concurrents annoncés également en ce début d’année.

Quels avantages concrets ?

Les premiers smartphones pliants affichent logiquement des tarifs plus que dissuasifs, qui flirtent avec les 1500 à 2000€. En compensation de ce prix très élevé, les modèles pliables font valoir quelques avantages comme un écran plus grand et un risque de casse très diminué. Cela ne devrait pas suffire à convaincre la plupart des consommateurs de franchir le pas, du moins tant que les nouvelles interactions autorisées par un écran pliable ne sont pas présentées d’une façon plus claire.