Carte eSIM : bientôt un nouveau standard pour les smartphones ?

Utilisation de la carte SIM virtuelle eSIM

Le rituel est bien connu : en cas de changement de téléphone ou d'opérateur, il est nécessaire d'ouvrir les entrailles de l'appareil pour récupérer ou remplacer sa petite carte SIM, qui contient toutes les informations liées à votre abonnement et à votre numéro. Pourtant le geste sera peut-être bientôt superflu avec la généralisation programmée des cartes SIM virtuelles. De quoi s'agit-il ?

Qu'est-ce qu'une carte eSIM ?

La carte SIM virtuelle est plus connue sous le nom de carte eSIM (pour « embedded SIM », c'est-à-dire « SIM intégrée »). Contrairement à ce que son nom pourrait laisser supposer, il s'agit donc bien d'un composant physique du smartphone, au même titre que son processeur par exemple.

Une eSIM a pour point commun avec une carte SIM classique d'offrir exactement les mêmes services, ce qui signifie qu'elle est indispensable pour vous connecter au réseau de votre opérateur et pour vous y identifier. La différence ? Une eSIM ne peut pas être ôtée du téléphone et a vocation à durer autant que lui : elle peut donc être entièrement reconfigurée lorsque l'utilisateur change d'opérateur, ou encore lorsque le téléphone change d'utilisateur.

Les SIM virtuelles s'appuient sur la technologie eUICC ou « Embedded Universal Integrated Circuit Card ».

Quel est l'intérêt d'une SIM virtuelle ?

Les atouts de la carte eSIM sont avant tout d'ordre pratique. Plus besoin d'attendre l'envoi de votre nouvelle carte SIM pour profiter de votre forfait, ni d'extirper péniblement la carte pour la remplacer, ni d'ailleurs de vous casser la tête sur les différences de format et de compatibilité entre micro-SIM, nano-SIM, etc. Le format dématérialisé de la carte eSIM permet par ailleurs d'envisager l'utilisation d'une même identité SIM pour une pluralité d'objets connectés : utile par exemple si vous possédez à la fois un smartphone, une tablette et une montre connectée.

Comment activer une eSIM ?

La SIM virtuelle s'active directement sur le site Internet de l'opérateur en vous rendant sur votre profil en ligne. Concrètement, la manipulation consiste à télécharger sur votre eSIM l'ensemble des informations relatives à votre forfait, là où les cartes SIM d'ancienne génération étaient livrées avec ces données pré-enregistrées.

Les smartphones compatibles avec la SIM virtuelle sont encore rares, mais appelés à se généraliser. Du côte de l'eSIM Apple, le XS est le tout premier appareil à intégrer la possibilité d'une eSIM iPhone. Les smartphones Android ne sont pas loin derrière et de nombreuses sorties d'appareils compatibles sont prévus pour la fin 2019 et pour 2020.